L’évasion…

De grosses explosions m’ont réveillées en pleine nuit, des hurlements inhabituels, des bruits de bagarre et surtout… ma porte de cachot qui reste ouverte et mes chaînes qui sont brisées !

Je n’en demande pas tant que ça, courant dans les couloirs je passe ma rage sur un garde déjà à terre, le piétinant sans remords : il a payé pour les autres, depuis le temps que j’attends ça !

City of villains
De nombreux autres détenus se sont aussi enfuis, la panique est générale. L’un d’eux, me confie alors qu’il sait comment se tirer d’ici mais qu’il va falloir que j’aille lui chercher sa dose contre ce renseignement.
City of villains
Je tombe sur une infirmière totalement affolée qui me donne les clés pour récupérer la dose de crack de mon contact. Après une courte conversation celui-ci me remercie et m’envoie vers une autre personne qui m’indique alors qu’un tunnel vient d’être percé dans une salle voisine et que l’on peut s’enfuir de ce côté. La liberté n’est pas loin…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: